Réponses aux consom'acteurs

Réponses aux consom'acteurs

Dans le cadre des temps de rencontre que nous organisons dans les 9 magasins tous les mois, nous nous sommes aperçus que vous, consommateurs, vous interrogiez beaucoup sur les produits, la bio, le local, la coopérative... Nous souhaitons donc répondre au plus grand nombre d’entre vous et nous ouvrons donc une nouvelle rubrique « Réponses aux consom’acteurs » dans la lettre d’info An Delienn.

 

© graphisme Camille Pau, Finisterra

Lors des temps de rencontres avec vous, adhérents à Finisterra, dans les différents magasins de la coopérative, la question du déréférencement de certains produits est posée régulièrement.

Les produits chez Biocoop sont référencés de deux manières :
- Via les quatre plateformes d’achats Biocoop (centre nord-est, grand ouest, sud-ouest et sud-est). Chaque magasin s’approvisionne auprès de la plateforme la plus proche, pour se fournir avec les produits de divers fournisseurs mais aussi les produits à marque Biocoop, constitués de matières premières issues des productions de Nos Paysan·ne·s Associé·e·s français.
- Avec les 160 producteurs locaux avec lesquels Finisterra travaille en direct et tisse des liens de confiance et durables (détails dans le Hors-Série 100% Bio disponible en magasin).

 

Sous quelles conditions ?
Pour être référencé dans un magasin Biocoop, un produit doit être certifié bio mais aussi répondre au cahier des charges de Biocoop, ce dernier étant plus exigeant que le label AB ou le label bio européen dit « Eurofeuille ».
Pour vous donner quelques exemples, le cahier des charges Biocoop assure des produits 100% bio (donc zéro pesticides et zéro OGM !), jamais transportés par avion ni cultivés sous serres chauffées, en réduisant le suremballage et en luttant contre l’ultra-transformation. Nous donnons la priorité aux produits locaux et entretenons des relations commerciales équitables avec les producteurs.

 

Pourquoi certains produits sont-ils déréférencés ?


Tout d’abord, le déréférencement des produits ne dépend pas toujours des magasins au niveau individuel mais parfois du réseau Biocoop dans son ensemble. Lorsqu’un produit est référencé dans les plateformes Biocoop, il doit, à quelques exceptions près, être présent dans les quatre plateformes. S’il est déréférencé, il le sera dans les quatre plateformes du réseau.
Des produits peuvent être déréférencés pour différentes raisons : dans la majorité des cas parce qu’ils ne se vendent pas suffisamment, ou bien parce qu’un transformateur ou fabriquant ne correspond plus à l’éthique de notre cahier des charges et de nos valeurs. Dans d’autres cas, nous devons retirer certains produits de nos rayons lorsque suite à un contrôle ou une analyse, nous constatons que ces derniers ne correspondent plus au cahier des charges de Biocoop, toujours plus exigeant.

 

Nous nous engageons à être les plus transparents possibles et à communiquer sur le déréférencement des produits en magasin. N’hésitez pas à échanger avec nos équipes qui se font toujours un plaisir de vous répondre au mieux !

Quels sont nos engagements pour la production locale ?


Chez Biocoop et Finisterra, nous œuvrons pour le développement et la distribution de produits issus d’une agriculture biologique cohérente : c’est à-dire dans un esprit d’équité et de coopération, en limitant au maximum notre empreinte environnementale et en donnant la priorité au local.
Ainsi, un de nos engagements forts, qui est inscrit dans la charte du réseau Biocoop, concerne la priorité aux approvisionnements locaux et de saison.
Un produit local chez Biocoop, est produit ou fabriqué à moins de 150 km routiers du magasin où il est distribué. Vous ne trouverez donc jamais de kiwis de Nouvelle-Zélande, de poires d’Argentine ou d’avocats d’Afrique du Sud dans nos rayons !


Même lorsqu’un produit n’est pas disponible en local, nous limitons au maximum les « kilomètres alimentaires » (distance parcourue par un aliment du champ à l’assiette) en nous approvisionnant toujours au plus près, par exemple : des fruits et légumes origine France ou à défaut d’Europe du Sud (100% bio et jamais cultivés sous serres chauffées !). Seuls les fruits et légumes non cultivés en Europe sont importés, comme les bananes, les mangues ou les ananas. Quelle que soit leur provenance, nos produits ne sont jamais transportés par avion, ce qui contribue à réduire l’écobilan de nos assiettes.
Biocoop soutient activement l’agriculture biologique et paysanne française, en étant acteur de la relocalisation de filières agricoles biologiques avec les paysans associés, coopérateurs de Biocoop (23 groupements d’agriculteurs et 3200 fermes).


Ces paysans français produisent par exemple des graines de moutarde dans l’Ouest de la France (plutôt que de les importer du Canada), de l’avoine (généralement importée d’Europe de l’Est), de la grenade dans le Gard (provenant souvent d’Iran ou Turquie) ou encore du quinoa, du tournesol ou des tomates.
Le logo Paysan·ne·e·s Associé·e·s, apposé sur les emballages des produits à marque Biocoop, indique qui sont les producteurs, l’origine des principaux ingrédients et le lieu de fabrication. D’ailleurs, 85% de la composition de ces produits est d’origine France.
Ces produits développés par Biocoop avec les paysans associés, sont également issus de filières solidaires Nord/Nord et sont labellisés Bio Équitable en France. Soutenir le local, c’est aussi contribuer à l’économie de nos régions et maintenir les emplois dans nos campagnes !

 

Quelques chiffres :
Chez Finisterra, nous travaillons avec 160 producteurs locaux, ce qui représente 20% des produits de nos magasins, et 31% de nos fruits et légumes.

 

Est-ce que tout ce que vous vendez est bien bio ?

 

OUI. C’est inscrit dans le cahier des charges Biocoop. Les magasins s’engagent à vendre des produits certifiés bio. Et on ne transige pas avec la règle, les magasins sont contrôlés de façon inopinée tous les ans par deux organismes certificateurs indépendants.
Le réseau Biocoop va même au-delà du simple label bio. En effet, le réseau, par le biais de son cahier des charges exigeant, s’interdit de vendre certains produits pourtant certifiés bio.
Voici quelques exemples : un produit bio à 95% mais avec des arômes non bio : vous n’en trouverez pas chez nous ! Un produit bio produit dans la région d’Alméria en Espagne exploitant des hommes et des femmes et dénaturant le paysage : pas chez nous ! Un produit bio acheté à l’autre bout du monde, venu par avion alors qu’il est disponible en local : impossible, dans les magasins Biocoop, pas de transport par avion et priorité au local.

 

Mais est-ce qu’un produit bio d’Espagne ou d’Italie est vraiment bio ?

 

OUI. Celui-ci est contrôlé et analysé avec le même règlement européen qu’un produit bio français. La différence que vous trouverez dans les magasins Biocoop, c’est que nous privilégions les achats locaux, s’il n’y a pas d’offre disponible, nous achetons à un producteur en France. Et enfin, pour certains produits, dans les pays du bassin méditerranéen.
Nous attachons une grande importance aux critères sociaux et écologiques au-delà du cahier des charges bio. Le réseau Biocoop travaille aussi avec des partenaires européens sur la durée, avec des engagements forts, permettant la confiance réciproque.