Thibaut Dutrion, partenaire sportif de Finisterra

Thibaut Dutrion, partenaire sportif de Finisterra

Nous sommes allés à la rencontre de Thibaut Dutrion, que la coopérative Finisterra, sur décision du Conseil de Surveillance, a décidé de soutenir lors de ses nombreuses participations à des courses et trails.

 

En effet, les valeurs de notre coopérative et celles de Thibaut se rejoignent : la recherche du mieux manger, plus sainement, la protection de la planète et la préservation de la biodiversité ...
Nous vous laissons découvrir, sur papier, le coureur Thibaut, que vous pourrez, au détour d’un chemin, croiser lors d’un entrainement ou d’une course dans les environs.

 


Lyonnais d’origine, Thibaut habite désormais Plougonvelin et travaille en tant qu’ingénieur informaticien chez Ifremer. Il a fait ses études à l’ENIB et n’a pas voulu repartir loin de Brest, ou plutôt de la mer, qu’il adore voir au quotidien. Ce qui le branche, c’est être dehors, connecté à la nature. Il pratique ce qu’il appelle le « cyclotidien », c’est-à-dire qu’il ne pratique pas le vélo seulement sur le trajet maison / travail mais aussi sur tous les trajets quotidiens : déposer ses enfants à l’école, faire les courses ou se balader.


En 2010, il démarre la course à pied à l’heure de midi, puis part quelques temps à Rennes où il a plus de temps libre, ce qui lui permet de pratiquer davantage son sport. En 2015, de retour à Brest, il s’entraîne avec ses collègues et découvre le fractionné. C’est à ce moment-là, qu’il ressent l’envie de courir plus souvent, plus longtemps. Il se met à courir les week-ends. Lève-tôt, il profite de ces moments précieux pour courir, parfois même pendant de longues durées (jusqu’à 4h de course). Pour lui c’est le moment parfait pour courir quand la nature se réveille, que le soleil se lève. La course, il la décrit non pas comme une compétition mais comme un challenge personnel, un défi qu’il se lance à lui-même. Parfois exutoire, parfois méditative, la course à pied, il la prend comme un jeu.


Sportif, il l’est dans sa manière de réfléchir, de vivre et de consommer. Au quotidien et pendant ses instants méditatifs, il réfléchit à sa consommation, au travail des producteurs, au bien-être des animaux. Il est soucieux de son impact sur l’environnement et a une conscience importante du travail et de l’énergie fournis derrière chaque produit qu’il consomme. Et ce qu’il aime dans la course c’est qu’il n’y a pas besoin de sur-consommer pour la pratiquer, pas besoin d’une multitude d’équipement ou de barres et boissons énergétiques. Des produits bruts lui suffisent comme des fruits secs, des fruits... Avoir cette hygiène de vie tout au long de l’année lui permet de prendre plaisir pendant ses trails et courses.


Il a tout d’abord franchi les portes d’un magasin Biocoop pour les produits 100 % bio et les valeurs et engagements de cette enseigne. En connaissant le fonctionnement et l’aspect coopératif de Finisterra, il a souhaité devenir adhérent. Il pense que le fait de consommer responsable, via l’alimentation notamment, peut faire bouger les choses, tout autant que d’aller voter aux élections, peut-être même plus ... Il a conscience qu’en consommant bio, local si possible, équitable, il met un bulletin dans l’urne.

 

En étant ambassadeur pour Finisterra, il souhaite délivrer un message : « notre mode de consommation est un vote déterminant ! ».